Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2010 2 03 /08 /août /2010 18:48

Un Excellent travail d'équipe du LLP avec une avalanche d'informations et une réalisation professionnelle.

  Premium-nocere.jpg

"Nous avons réalisé à la COBEMA un documentaire sur la gestion hasardeuse de la pseudo-grippe meurtrière A H1N1. Grippe fantomatique au budget astronomique : 2 milliards d'euros pour un simple shoot, alors que l'on cherche à privatiser la "sécu" pour un simple trou de 11 milliards !
Ce documentaire se propose de décortiquer cette affaire et de la mettre en perspective, dans son contexte paradigmatique pharmacochimique.

Nous avons été les premiers, avec quelques autres, à crier à la supercherie; nous avons organisé des conférences avec le Dr Marc Vercoutère notamment (Toulouse, Marseille, Paris, Lyon). A l'époque certains nous prenaient pour des illuminés, d'autres nous croyaient fous... Les événements nous ont donné raison et heureusement que la vaccination a été un flop total car il faut savoir que le concept même de vaccination est très loin de faire l'unanimité dans le milieu médical. Informations rares et troublantes mais vérifiables dans les moindres détails.
Je vous laisse maintenant découvrir ce travail collectif et vous demande de le faire tourner auprès de vos contacts et blogs favoris afin d'atteindre le maximum de personnes et de les informer utilement."

 

Partager cet article

Repost 0
Published by preparez.vous.over-blog.com - dans Santé
commenter cet article

commentaires

header article tmpphpLAiD9b

 

     "La lutte politique qui aboutit à la victoire d'un candidat, avec, par exemple 51% de l'ensemble des voix des électeurs, conduit à un système dictatorial, mais sous un déguisement démocratique. En effet, 49% des électeurs sont gouvernés par un système qu'ils n'ont pas choisi, et qui, au contraire, leur a été imposé. Et cela c'est la dictature. Cette lutte politique peut aussi aboutir à la victoire d'un appareil ne représentant que la minorité, notamment lorsque les voix des électeurs se répartissent sur un ensemble de candidats dont l'un obtient plus de voix que chacun des autres considéré à part. Mais si l'on additionnait les voix obtenues par les « battus », cela donnerait une large majorité. Malgré cela, c'est celui qui a le moins de voix qui est proclamé vainqueur, et son succès est considéré comme égal et démocratique ! Mais en réalité il s'instaure une dictature sous des apparences démocratiques. Voilà la vérité sur les régimes politiques qui dominent le monde actuel. Leur falsification de la vraie démocratie apparaît clairement: ce sont des régimes dictatoriaux."   Mouammar KADHAFI

. "La démocratie directe, quand elle est mise en pratique, est indiscutablement et incontestablement la méthode idéale de gouvernement. Comme une nation, quelle que soit sa population, ne peut être rassemblée pour discuter, étudier et décider de sa politique, les sociétés sont détournées de la démocratie directe, qui est demeurée une idée utopique éloignée de la réalité. Elle a été remplacée par de nombreuses théories de gouvernement, telles que les assemblées parlementaires, les coalitions de partis, les référendums. Toutes ont conduit à isoler le peuple de l'activité politique, à usurper sa souveraineté, et à confisquer son pouvoir au profit d' « appareils de gouvernement » successifs et en conflit, qu'ils soient individu, classe, secte, tribu, Parlement ou parti."  Mouammar KADHAFI

. "La propriété pourrait bien changer de mains, le résultat serait le même: le travailleur demeure un salarié tant qu'il n'a pas été rétabli dans son droit sur sa propre production, et que celle-ci continue à être détournée au profit de la "collectivité" ou de l'employeur.La solution finale à ce problème consiste à abolir le salariat, par la libération de l'homme de l'asservissement dans lequel celui-ci le maintient." (Mouammar KADHAFI)

. "LE LOGEMENT est une nécessité pour l'homme et sa famille. Il ne doit appartenir à personne d'autre qu'à lui. Un homme n'est pas libre quand il habite une maison louée. En matière de logement, la politique suivie par les Etats a consisté à réglementer la location en bloquant ou en augmentant les loyers. La seule solution radicale et définitive est l'accession à la propriété. Dans la société socialiste, nul ne peut être maître des besoins de l'homme. Personne ne peut dans cette société, bâtir un logement autre que pour lui-même et ses héritiers. La maison de l'individu étant un de ses besoins fondamentaux, nul ne peut construire dans le but de louer."  Mouammar KADHAFI

Recherche

Liens